Une vraie ambition pour l'Europe : porter l'Abolition

Publié le par Francois MITTERRAND



Comme l'a déclaré mon ancien Ministre Robert Badinter il y a quelques temps à l'occasion de l'inscription de l'Abolition dans la Constitution, "Si la peine de mort n'a jamais protégé la société, elle l'a toujours déshonorée". Et bien je crois que si la France compte encore quelques rares personnalités qui sont un peu des "consciences morales" pour le pays, cet homme en est un, lui qui a dévoué une partie de sa vie à ce combat, toujours d'actualité.
J'ai lu ces derniers jours que le négationniste Robert Faurisson avait le toupet absolu d'aller attaquer Robert Badinter en justice. Et bien j'aurais aimé entendre Ségolène sur le sujet! Elle avait une déclaration pourtant simple sur un grand sujet dont les autres candidats n'avaient pas parlé, défendre l'homme, dire sa confiance en la justice, et faire un couplet sur le négationnisme et le danger qu'il engendre... Elle aurait pu dans le même discours s'en prendre à Raymond Barre en dénonçant ces propos inacceptables tenus à la radio... Elle aurait pu, enfin embrayer sur des propositions qui soient de nature à faire rêver un peu - enfin - sur le rôle de la France et de l'Europe pour porter l'Abolition dans le monde, particulièrement dans les pays ou la peine de mort fait encore des ravages (mais dont la justice est selon elle "plus rapide qu'en France"...).
De tout cela rien! Que d'occasions manquées avec l'Histoire, que de temps perdu pour la Gauche pour n'avoir su continuer la voie ambitieuse de rénovation qu'elle avait sembler tracer avant d'être investie par le Parti Socialiste! La campagne s'achève et on sera resté sur notre faim sur beaucoup de sujets... Car la plupart du temps, quelles sont les propositions ou déclarations qui auront été commentées? Celles du candidat de la droite républicaine. Espérons que le deuxième tour permette enfin un vrai débat, dans une ambiance appaisée. Mais cela n'est pas bien parti...

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

tendonslarose 21/04/2007 14:00

Si le centre veut devenir socialiste, il est le bienvenu...comme n'importe qui. Salutations, camarade sarkozyste.

Francois MITTERRAND 21/04/2007 14:56

Je crois qu'il faut surtout faire un choix entre social-protectionnisme et social-libéralisme... Et que le Parti Socialiste souffre de son ambiguité sur le sujet!!Salutations.

Tendonslarose 20/04/2007 12:54

"Jamais ! Vous m'entendez jamais ! Ni en mon nom, ni en celui du PS, je ne m'allierai avec le centre pour appliquer le programme de F. Bayrou"
Dominique Strauss-Kahn, Angers, 18 avril 2007

Francois MITTERRAND 20/04/2007 14:42

Mais par contre, sur le programme de DSK, tout est possible ;-)Salutations.

rimbus 19/04/2007 11:39

Triste plagiat.Je le dis haut et fort, le seul Mitterrand est à cette adresse :http://francoismitterrand2007.hautetfort.com/Le centre, variété molle de la droite, disait le Vrai François Mitterrand.

Francois MITTERRAND 19/04/2007 15:41

François Mitterrand parlait ainsi à l'époque de l'union de la gauche, dans le but d'amadouer le PC pour mieux le tuer... Le centre n'est pas un point inamovible, et si François Bayrou le ramène à gauche, il faut prendre ça comme une bonne nouvelle qui permettra de former une majorité en se passant des gauchistes de tout poil! Il est sans doute trop tard pour cette élection, mais c'est une évolution souhaitable que de voir la création d'un grand parti social-démocrate...
Salutations.

.... 19/04/2007 11:35

je me fa tigue à écrire alors que vous allez effacer ces quelques lignes..même pas le courage de "l'assumitude" !!!

Francois MITTERRAND 19/04/2007 15:32

?? Que devrais-je effacer l'adresse de l'autre blog? Ou votre ligne vide?
Salutations.