Les vraies raisons de ma défiance envers Ségolène

Publié le par Francois MITTERRAND

Bonjour à vous chers amis,

Comme mon clône et sa brillante plume l'ont rappelé récemment, Ségolène Royal est partie en pleurs du dernier conseil des ministres que j'ai présidé en 1993. J'aurais des raisons d'avoir, en plus d'une certaine tendresse pour la femme, une admiration pour la personnalité politique qu'elle est aujourd'hui.
Et il est vrai que dans la pré-campagne, alors que beaucoup se gaussaient de sa technique qui délaissaient les vieilles recettes (ce pauvre Fabius voulant m'imiter, et un DSK qui avait enlevé une partie de l'attrait de son discours pour le rendre consensuel), elle a su faire naître l'immense espoir au PS et au delà, d'une rénovation de ce parti qui a déjà trop longtemps vécu. On la croyait presque capable de souffler dessus pour en créer un nouveau dont elle aurait pris la tête et qui aurait empêché le phénomène Bayrou...

Cependant, elle a vite été rattrapée par les réalités comptables laissées par le référendum et les présidentielles de 2002, à savoir qu'une extrème gauche puissante voyait le jour dès lors qu'on lui laissait trop d'espace. Alors elle a voulu (comme son adversaire de droite d'ailleurs) rassembler la gauche, toute la gauche, alors même que celle-ci ne peut plus être rassemblée tant que la pédagogie sur le référendum honteux (pour la France) n'a pas été faite. Et le prix de cette union de la gauche a été de s'entourer d'anciens nonistes. Aujourd'hui, quand on voit le poids qu'ont pris des gens comme Chevènement ou Montebourg, on a les vraies raisons de ma défiance envers elle. C'est pourquoi j'attends le deuxième tour (ou j'espère malgré tout qu'elle sera présente), pour voir si ses déclarations, ainsi que le débat entre les deux prétendants permettra de trancher efficacement afin de savoir avec qui elle gouvernera?
Comme BHL, j'espère qu'elle aura la force de convaincre DSK de monter dans la barque avec elle, mais je n'y crois guère!

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

TAZOULTI LYES 19/04/2007 14:04

Sarkozy ? un vrai président pour la France !
Il a l\\\'expérience du pouvoir, il a été ministre à des postes sensibles, il est déterminé, franc, courageux, compétent, actif, inventif !
Ségolène, c\\\'est le social, la régularisation massive des sans-papiers, l\\\'aggravation des déficits, le report des réformes, la soumission aux éléphants du PS, l\\\'absence d\\\'expérience, la gestion par le sentiment dans un contexte mondial impitoyable !
Sarkozy, c\\\'est le vrai changement, c\\\'est la sécurité, c\\\'est une politique au diapason des ambitions françaises, sur les plans interne et externe ! 
Ségolène, c\\\'est pas clair, c\\\'est à la fois Hollande, DSK, Mauroy, Aubry, bref un mélange dont la France a déjà fait l\\\'expérience malheureuse sous Jospin !
Sarkozy, c\\\'est trés vite la mise en oeuvre de son programme : ça ne tergiverse pas ! ça bouscule un peu, mais la France a besoin de cela ! être bousculée dans le bon sens du terme pour faire face à la montée des périls ( terrorisme international, clash des civilisations, flux migratoires, risques sur la nation ...).
Tazoulti
 

Francois MITTERRAND 19/04/2007 15:37

Je ne partage pas ce commentaire, pour tant est qu'il soit sincère. J'ai de sérieuses craintes en ce qui me concerne sur la capacité de Sarkozy a réformer la France. Mais au moins donne-t-il l'impression de le vouloir. Le pire serait une "chiraquisation" de Sarko... Espérons que quel que soit le vainqueur, il soit dans des conditions pour faire les réformes!
Salutations.

Claudie 18/04/2007 09:19

Ce blog n'a rien à voir avec le VRAI blog de François Mitterrand .Des idées fumeuses !Aucun style ..

tendonslarose 17/04/2007 17:35

ai pas...

tendonslarose 17/04/2007 17:34

Soit, sert toi de ta raison...liste les défauts de sarkozy...à moins, bien sur, que tu pense qu'il n'en a pas

Francois MITTERRAND 17/04/2007 22:39

Nicolas Sarkozy a de nombreux défauts, et ses virements et revirements idéologiques dans cette campagne, ainsi que son manque de culture littéraire en font partie. Cependant, c'est un homme d'état qui me semble à même de diriger la France, tout comme Ségolène ou Bayrou! De plus, ce n'est pas moi qui vient vous attaquer, je suis là pour débattre, j'essaye d'argumenter ou au moins de laisser des sujets qui ouvrent la discussion dans mes posts.
Salutations.

PIotr 16/04/2007 16:26

Ah...notre petit sarkozyste commence à s'énerver...et tombe de plus en plus le masque...

Francois MITTERRAND 16/04/2007 18:16

Un sarkozyste n'est pas forcément petit, et un antisarkozyste pas forcément grand, il faut pourtant que vous vous mettiez ça dans la tête. Je ne suis ni l'un, ni l'autre, car l'engagement que cela demande se base sur la passion, et que j'essaye de me servir de ma raison. C'est elle qui me dit que les 3 candidats ont des qualités, et qu'avant de les attaquer aveuglément, il faut respecter un minimum leur force de caractère. Ils sont aussi partiellement responsable du glissement néfaste vers la démocratie d'opinion, et du brouillage actuel.Enfin si j'avance masqué, c'est par refus de la récupération politique d'un grand personnage comme François Mitterrand pour de petites attaques colportées au gré de la rumeur. Et vous, votre masque tient dans le prénom d'un grand compositeur, mais qu'en est-il de votre nom?Salutations.