Le choix de BHL

Publié le par Francois MITTERRAND



Bernard Henri Levy a donc annoncé son choix en faveur de Ségolène Royal. Celui que j'ai connu comme un jeune homme brillant est devenu un intellectuel mature et passionné qui a su garder cette aptitude à s'engager comme récemment sur le Darfour.
Il est bien sur aussi le philosophe agaçant dépeint de façon caustique par le chanteur énervant, mais il me semble que sa voix doit porter... En effet, il avait comme l'autre Bernard (Tapie), un penchant pour le choix le plus rationnel à savoir Dominique Strauss Kahn, et pourtant il se tourne aujourd'hui vers la muse de la démocratie d'opinion, en lui apportant son soutien à un moment clé de la campagne. Ségolène Royal me semble-t-il gagne par cet acte des galons de respectabilité, et bien que les raisons de son rejet de Nicolas Sarkozy soient un peu sommaires, BHL nous permet d'imaginer que Ségolène dispose d'une vision pour le pays, et que la presse - et ses propres déclarations publiques - ne sont pas le fond de cette vision... On pouvait imaginer que cette vision existait, mais il est déplorable de ne pas avoir eu l'opportunité de voir de vrais débats avant le premier tour, qui auraient sans doute permis de dévoiler une partie de cette vision.
Dans tous les cas, l'indécision n'est plus de mise... Dans un camp ou dans l'autre, il faut maintenant batailler afin de pouvoir espérer que l'entre deux tour permette le débat auquel nous avons tous droit.

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

BanZZaï 19/04/2007 13:43

Ahah avant de critiquer un candidat faut savoir employer, quoi... L'imparfait du sujonctif, c'est bien ça ?Dire qu'il y a des gens assez niais pour se prendre au sérieux quand ils disent des choses pareilles... Avoir une bonne orthographe les rachètera pas...

CORRECTEUR 17/04/2007 21:23

"On pouvait imaginer que cette  vision existait" - dixit votre billet.Mieux, il faut écrire:"On pouvait imaginé que cette vision "existât."Avant de critiquer Ségolène, apprenez à écrire le français.Merci.

Francois MITTERRAND 17/04/2007 22:35

Merci de la correction, encore faudrait il qu'elle fusse exacte... Or il me semble que le participe passé que vous avez ajouté est de trop!
Salutations.

tendonslarose 14/04/2007 22:24

quelle, bien sur

Tendonslarose 14/04/2007 22:23

Et ça continu...s'étiqueter Mitterrand pour parler comme Fillon, quel honte !!!

Francois MITTERRAND 15/04/2007 14:07

Le sectarisme en politique est souvent quelque chose d'inné, mais c'est ce qui contribue à rendre la France irréformable. Espérons que celui des 3 candidats qui passera réussira à dépasser les clivages et réformer la France en profondeur! Elle en a besoin... Et les 3 le savent!
Salutations.