D'un Mitterrand à l'autre...

Publié le par Francois MITTERRAND

Mes chers amis bonjour,

J'entends vos commentaires, publics et privés sur un style qui manque de relief, qui plus est lorsqu'il est comparé à celui de mon compétiteur. Je reconnais bien volontiers que le peu de temps qui m'est donné pour animer ce blog ne me permets pas d'y développer mon style écrit habituel, et je m'en excuse...
Cependant, le type de communication utilisé "en face" s'adapte bien au ton du récit et de la confidence, de l'anecdote dirais-je, mais moins à l'exposé débridé que je livre de mes pensées du moment (ce qui me semblait être l'objet d'un blog, autrement j'écrirais un livre...).
Chacun son rôle en fait, puisque surtout ces derniers temps, nous abordons des sujets biens différents.
Aujourd'hui en tout cas, je voulais remercier les nombreux lecteurs réguliers qui m'encouragent à continuer pour que la représentation de mon personnage ne soit pas utilisée à des fins purement sectaires et électoralistes. J'ai eu des liens particuliers avec Ségolène Royal qui a quitté en pleurant ce fameux conseil des ministres de 1993, mais je crois que l'élection présidentielle est un moment clé pour permettre à un candidat de présenter son projet, et je suis déçu qu'aucun de ceux présentés par les 3 grands candidats ne permette d'aborder vraiment les seuls grands sujets ou ils auront une véritable influence, notamment sur la politique internationale.

Sur un autre registre, je vois aussi que l'idée de soutenir la Grande-Bretagne contre les provocations inadmissibles de l'Iran fait son chemin, même si la France n'a toujouts pas fait les efforts particuliers qui devraient s'imposer dans ce type de cas, comme cela avait été le cas lors du conflit des Malouines. Mais peut-être le président français de l'époque donnait-il à la France une importance qu'elle a aujourd'hui perdu...

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article