Interview du Point

Publié le par Tonton

René Girard
Pendant qu'elle est encore en ligne, je vous invite à aller vous délecter de l'interview du génial René Girard. Ce n'est pas nos esprits biens pensants de la rue Saint Guillaume qui doivent lire ça d'habitude, eux dont l'analyse se résument bien souvent aux poncifs les plus éculés d'une gauche en mal de leader et d'idées!

PS : on m'a demandé en privé pourquoi je n'avais pas traité hier de la polémique au sujet de la lettre de Guy Môquet. En fait, je trouve les raisons invoquées par ceux qui refusent de lire la lettre tellement incongrues et stupides, que j'ai préféré ne pas perdre de temps à défendre ce que tant d'élèves, avec leur bon sens adolescent ont très bien résumé en réclamant la lecture de la lettre pour pouvoir en DÉBATTRE! Que leurs maitres censeurs, dont Toréador a justement rappelé le rôle de "hussards", leurs donnent l'occasion d'avoir accès à cette culture et à ce débat dont ils ont voulu les priver!

Publié dans mitterrand.2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gasper 25/10/2007 09:37

a propos de Guy moquet, un edito qui devrait remettre un peu d'ordre dans les esprits un peu trop permeable au pret a penser...http://www.rtl.fr/info/chroniques/chroniquesint.asp?dicid=572453&rubid=556728

John_G 25/10/2007 00:46

"Biens-pensants", "inculture", pauvre hôte de ces lieux qui ne méritent pas leur nom, décidément à part invectiver, vous ne savez pas dire grand chose. Encore une fois, à quoi sert ce blog si ce n'est à relayer un étalage de liens disparates (Le Point, Toréador...). Tout cela démontre avant tout votre incapacité à penser personnellement et l'ampleur de l'usurpation dont vous êtes l'auteur.D'ailleurs, comment pouvez-vous penser que Mitterrand aurait censé René Girard alors qu'en dehors de ses théories intéressantes sur le désir, il est aux antipodes de ce que pensait Mitterrand ? Voir la controverse qui a notamment opposé Girard à Debray, ce dernier étant bien plus proche des idées mitterrandiennes en matirèe de culture.Quant aux écrits politiques et pseudo-théologiques de Girard, permettez-moi de rire, notamment dans cette interview. Comme c'est écrit plus haut, sa comparaison entre guerre et politique qu'il préfère assimiler plutôt que de les lier n'a aucun intérêt.Ensuite, cette phrase est pour le moins présomptueuse ou alors témoigne d'une ignorance profonde ce "génie", je cite : "Pour l'anecdote, je l'ai découvert en anglais dans une édition annotée par un pilote de l'US Air force. Et la correspondance avec mon oeuvre m'a sauté aux yeux". La correspondance avec "son" oeuvre ? Girard va bientôt nous indiquer que Machiavel aurait copié sur lui ? Tout cela est bien faible. A l'image générale des réflexions sur ce blog.

Tonton 25/10/2007 11:27

"ce dernier étant bien plus proche des idées mitterrandiennes en matirèe de culture" : mais pour qui te prends tu John? Tu penses connaître les "idées mitterrandiennes en matière de culture"??? Tu n'es pas capable de comprendre son héritage politique et la façon dont nous avons été protégés du socialisme réel en 1981, vu que tu sembles vouloir tout droit y retourner... Et cela te permets d'insulter mon travail de la sorte? Je ne suis plus un étudiant rêveur et candide, essaye d'en tenir compte avant de revenir t'exprimer ici!

LOmiG 24/10/2007 12:39

Article intéressant de Girard...néamoins, je ne vois pas trop ce qu'il apporte en expliquant que la politique et la guerre ne font qu'un. S'il n'y a plus que la guerre, alors comment veut-il que nous suivions le chemin de réconciliation indiqué par les évangiles ?Si la politique n'existe plus, si la diplomatie n'existe plus, comment peut-on se réconcilier. TOut cela est le fruit d'un esprit qui regarde les choses en face, mais qui les regarde avec un prisme de défaitisme et de pessimisme. Et c'est vrai que les forces obscurantistes ne se sont jamais si bien portées.Chacun peut croire ce qu'il veut. Mais je n'accepte pas trop l'idée qu'il n'y aurait plus que la guerre. Si c'est le cas, il ne nous reste plus qu'à aller taper la gueule de nos "ennemis". Et sinon, c'est que la politique existe toujours.

Sphinx 24/10/2007 00:00

Et oui. Bravo pour Girard (qui a cogné très tôt sur les marxistes et les Freudiens), d'où le grand nombre d'amis qu'il a en France et le fait qu'il a fait sa carrière universitaire aux USA. Un très grand esprit qui nous éclaire pour essayer de comprendre la violence et les moyens d'y résister. Un visionnaire aussi.
J'aurais été heureux d'en lire une analyse plus fournie, mais ça viendra bien un jour.

Social Libéral 23/10/2007 23:56

Sur les enseignants qui refusent de la lire ou la faire lire :
Je trouve que le (méchant) pouvoir (de droite) est bien gentil : parce qu'enfin, de quel droit les enseignants refuseraient -ils une consigne ? Ce sont bien des fonctionnaires non ? Et s'il est vrai qu'ils possèdent une liberté pédagogique, c'est avant tout vis-à-vis ds méthodes qu'ils emploient, pas des finalités ni des contenus.
Refus ridicule de ceux qui n'ont rien à dire et ne voient même pas qu'ils tirent contre "leur" camp. Venant d'enseignants de gauche, c'est bien étrange. Et triste.