Pauvre droite française...

Publié le par Tonton

Nicolas Sarkozy entouré de députés UMP, le 3 octobre à l'Elysée. | AFP/THIBAULT CAMUS
On peut à juste titre gloser sur  l'état d'un PS à l'agonie, il est par contre assez déconcertant de voir la majorité présidentielle prouver que décidément, la droite française est la plus bête  du monde! Alors que la plupart  des autres grandes nations démocratiques ont trouvé une stabilité politique avec des grands partis qui arrivent même parfois à travailler ensemble comme en Allemagne, ou l'alternance est banalisée comme en Espagne, la France connaît plus que les autres les déchirements répétées en son sein. S'il n'y avait que Dominique de Villepin, les conséquences seraient moindre, avoir un bouffon pouvant être considéré comme un privilège de notre  monarchie républicaine... Mais que le Président quelques mois après avoir été élu soit contraint de recadrer si durement sa majorité déjà mécontente, qu'il soit obligé d'expliquer à ces députés à l'humeur mutine les principes de l'ouverture montre bien à quel point cette majorité ne mérite pas son chef!
Je profite de ce post pour glisser le petit conseil qui en découle à mes amis socialistes : la base de leur réflexion pour le futur doit se porter sur le changement. Ils doivent apprendre à reconnaître que le changement ne peut être qu'individuel, qu'on ne peut imposer de réforme de la France efficace sans une réforme des mentalités de chacun. Si le fraudeur, à quelque niveau qu'il soit - et nous le sommes quasiment tous sur un plan ou sur un autre, face au fisc, à la RATP, aux Assedic... - ne comprend pas que son attitude individuelle a une répercussion collective, aucun changement sérieux ne peut s'opérer. Il faut changer les mentalités et c'est ce que le président de la République cherche à impulser, c'est sur ce retour à la confiance dans tous les domaines qu'est basée la réussite de sa politique.
On m'a assez villipendé pour avoir après 1983 pris un tournant qui n'en était pas un, sans que les français ne comprennent qu'ils étaient eux-même les détenteurs de ce changement qu'ils ne souhaitent au fond pas le moins du monde. J'ai réussi à leur faire accepter de grandes réformes, j'espère pour le pays que Nicolas Sarkozy en sera lui aussi capable.

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

jmj arras 09/10/2007 11:06

Cher Président défunt, De grâce, n'inversez pas les rôles lorsque vous affirmez que la droite française est la plus bête du monde. Oui, votre confrére, Nicolas SARKOZY, a recemment du recadrer quelque peu quelques parlementaires UMP turbulents mais tout ceci n'est pas si grave et démontre que l'UMP reste un parti à l'intérieur duquel la discussion est possible et que chacun est capable d'oublier les petites querelles lorsque les enjeux sont importants.

Mon Elysée 06/10/2007 18:32

Bon ça va François ! C'est facile de donner des leçons, hein ? Et puis je vous rappelle que vous êtes mort, non mais ! Oui, cher collègue, j'ai du mal, jusque dans mon propre camp, à convaincre de la justesse de mes analyses. Au point que les mécontents y grondent de plus en plus fort..  Bien vu Monsieur le Président. Mais je vais y arriver. Je sais les tenir, je l'ai montré pendant la campagne, mais je dois aussi parfois relacher un peu la laisse, ce qui est le cas en ce moment. Merci pour votre voeu de réussite pour le pays.