Bienvenue à Gauche Moderne

Publié le par Tonton

Jean-Marie Bockel a récemment lancé son courant, le premier parti de gauche "pro-ouverture".
J'invite toutes les sensibilités de gauche et de centre-gauche intéressées par le destin de la France et ne se contentant pas d'opposition systématique à se rapprocher de Gauche Moderne, un club  dont l'objet est de rassembler clairement les gens sincèrement à gauche, qui pensent que Nicolas Sarkozy pourrait être l'homme de la situation de par son ouverture.

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

Aurélien 08/10/2007 06:42

Il y a quelques exceptions à l'instar de Gérard Freulet, mais ils ne pèsent rien! Véronique Besse et Louis Retaillaud sont aussi des fascistes qui ont pourtant été élus dans la majorité, mais ils pèsent pas grand chose car ils n'ont pas grand chose à voir avec le programme gouvernemental. Je désapprouve ces choix bizarres de notre président.Quand à Freulet, ce qui dit est peut-être du double discours aussi.

eric citoyen 04/10/2007 21:05

Bonjour,Oui, Bienvenue à Gauche moderne et droite ancienne et peut être même un peu extrême... L'avenir le dira .Moi qui ai "avec d'autres" lutté contre l'extrême droite à Mulhouse du temps du FN fort... entendre aujourd'hui Gerard FREULET Ex-FN, Ex-MNR et MPF... aujourd'hui...ëtre dans la majorité municipale et dire bravo à Jean-marie BOCKEL...Nous  sommes tombés bien bas et il n'y a pas de quoi être fier.Passez à la maison, on mangera des ortolans !Cordialement.Eric Bloggeur Mulhousien en liberté surveillée.PS : pour info Le lien du site sur Bockel est grillé.

Aurélien 03/10/2007 03:09

Quelle belle initiative de Bockel. Il sauvera je le pense la gauche social-démocrateEn effet, j'en ai un peu marre des gens comme Olivier Bonnet ou Pierre Vandeginste qui sont des anti-sarkozystes primaires. Les articles de neaucoup de bloggeurs de cette gauche social-populiste sont aussi nocif que TF1L'anti-sarkozysme primaire est un eurocesptisme fanatique et extrémiste. Peur du progrès et de la mondialisation, ceux-là ont de vrais points communs avec l'extrême droite. Sarkozy non, en tant que bon démocrate même si je ne suis pas toujours en accord avec ce qu'il dit et ce qu'il fait, il n'a fait que parler de certains thèmes qui dont Le Pen et les autres avaient le monopole dans leur idéologie fascisante.Tant qu'au PS si il veut durer il peut mais à condition tout de même qu'il résiste dans son virage social-démocrate face à cette gauche social-souverainiste qui se rapproche de plus en plus du PCF et de la LCR.

Social Libéral 02/10/2007 23:53

Excellent !
Bockel a pris des risques. C'était tellement plus simple de se taire et de ne pas essayer de construire - enfin - un PS moderne. Quant à ceux qui l'accusent sans réfléchir d'aller à la soupe, qu'il se demandent en conscience où est le courage. Aller avec Sarkozy quand on sait que même dans son camp politique on ne reste pas ministre longtemps et se retrouver l'éternel paria ? Bockel comme les autres prend un risque, c'est pour nous.
Bravo à ce blog pour ses prises de position.
Que son auteur se dise que pas mal de lecteurs partagent ses analyses et que ses détracteurs sont le plus souvent médiocres et préfèrent l'invective au débat d'idées.
J'attends la suite, en particulier un avis sur Kouchner, admirable ce matin sur Europe 1.

LOmiG 02/10/2007 15:44

salut,j'ai également appris cette nouvelle avec plaisir. Bockel représente effectivement pour moi l'avenir du PS, même si le jeu médiatique et politique ne donnera peut-être pas beaucoup d'avenir à son mouvement.à bientôt !