Enfin, BHL explique sa défiance pour Sarkozy

Publié le par Francois MITTERRAND


Je tiens à chaleureusement remercier  Arthur Goldhammer, auteur du passionnant blog French Politics de m'avoir donné l'occasion de découvrir un explication que j'attendais depuis longtemps et que Bernard Henri Levy a choisi pour le moment de réserver au New-York Times : les raisons profondes derrière son aversion de Nicolas Sarkozy. Certaines avaient déjà transparues, dans ses chroniques du Point, son admiration et son engagement derrière Ségolène Royal étaient connus de tous et pourtant, inévitablement, on se demandait comment un philosophe comme lui pouvait être insensible à ce qui peut faire le charme du nouveau président :  une vision de la politique internationale qu'il est justifié de partager avec Bernard Kouchner, c'est à dire une fidélité sans faille à Israël (qui ne soit pas remise en cause par la politique pro-arabe de la France), une sensibilité particulière à l'holocauste, un refus du 'relativisme culturel', une obsession pour le respect des droits de l'homme et enfin une certaine admiration des Etats-Unis d'Amérique. BHL reconnaît tout cela et le fait que cela devrait le rapprocher du nouveau chef de l'État et pourtant, il explique qu'il y a des sujets de divergence trop importants pour qu'ils puissent les surmonter. Sans doûte BHL reste-t-il dans la lignée de son maître, Jean-Paul Sartre, auquel il a d'ailleurs consacré une biographie qui aurait pu être plus sévère - malgré l'importance du personnage, on peut continuer de penser qu'il valait mieux avoir raison avec Aron que tort avec le grand intellectuel...
En fait, 3 sujets majeurs ont définitivement éloigné BHL de Nicolas Sarkozy. La vision de l'histoire de France et de Vichy en particulier : pour Nicolas Sarkoy, comme pour les prédécesseurs de Jacques Chirac d'ailleurs, l'histoire de France, même dans ses passages les plus sombres doit toujours mettre en exergue les personnages qui seront l'honneur du pays, ce sont eux, même s'ils sont minoritaires qui en sont les plus représentatifs. BHL pense lui que la repentance n'est pas à combattre, les propos de Nicolas Sarkozy sur le sujet ne passent donc pas.
On peut ensuite, même s'il n'est que suggéré voire chez le philosophe se dessiner un enchainement entre mai 68, dont Sarkozy, outrage suprême a voulu "liquider l'héritage" et la crise des banlieues, qui était analysée sous un angle purement répréssif par le ministre candidat, alors que BHL n'y voie qu'une nouvelle façade des mouvements sociaux en France, particulièrement désépéré, peut-être aussi absurde que la commune, mais qu'il convient d'analyser plus en détail.
Enfin, Bernard Henry Lévy est insupporté par le mélange de pragmatisme et opportunisme du nouveau président, qui semble, en réécrivant en quelque sorte l'histoire de France, en cherchant à "piocher" des talents opposés et en prônant ainsi la "fin des idéologies" ne peut que crééer du chaos dans un monde qui continuerait à avoir besoin de repères.

Ce raisonnement, que je ne partage pour aucun des trois points et particulièrement pas le troisième, est pourtant extrèmement intéressant en ce sens qu'il aide à comprendre comment la gauche progressiste (pas la fange gauchiste qui se complait dans 'l'alter blogosphère') peut être dans une certaine mesure anti-sarkozyste. De même le philosophe peut-il aider, en présentant des idées construites et constructives aider à lancer un débat qui pourrait restructurer l'opposition. C'est salutaire, qu'il en soit ici remercié.

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

aliciabx 10/12/2007 19:03

Pétition : Non à la venue de Mouammar Kadhafi à Paris  Le colonel Kadhafi est attendu lundi 11 Décembre 2007 à Paris pour une visite de cinq jours.Le leader libyen recevra ses invités dans une tente, installée à son intention dans le parc de l'Hôtel Marigny."Mouammar KadhafiLe terroriste ex ou pas ex ?Sa visite à LisbonneC’est nier les morts,C’est nier les attentats,C’est renier les droits de l’homme.  Mouammar KhadhafiLe terroriste pas si ex,C’est faire de l’EuropeUn groupe de lâchesQui ne voit que le pétrole,La vente d’armes.  Mouammar KhadafiRobert Mugabe.Deux noms symboliquesDe déni des droits de l’hommePourquoi l’EuropeSe renie-t-elle ? "  Merci de signer pour préserver notre pays, celui des Droits de l'Homme.Pour valider votre signature, cliquer sur le mail de validation qui arrivera dans votre boite. Merci.http://www.mesopinions.com/detail-petition.php?ID_PETITION=ebe343cc22de71849e7b80d7aaf139d5

CSP 18/07/2007 08:04

Arf! Hier, j'avais pas vu la liste des liens : que des mickeys donneurs de leçons ! j'en viendrai presque à éprouver de la peine pour le vrai Mitterrand, tiens.Presque.Tiens, il se trouve qu'il est enterré pas très loin d'où habitent mes parents. Il y'a deux ans, j'y suis allé pour lui rendre un hommage à ma façon : J'ai craché sur sa tombe. Sisi, je l'ai vraiment fait. Uhuhuh.Allez, je me tire de ce pauvre blog de droite complexée. Au plaisir de ne pas te lire !