Sarkozy à Bruxelles - suite

Publié le par Francois MITTERRAND


Je viens de tomber sur un article du célèbre bloggeur  et journaliste de Libération Jean Quatremer (celui qui a révélé - sans avancer de preuve - des secrets peu sympathiques sur Dominique Strauss Kahn). Je dois avouer que si cela ne remet pas en cause à mes yeux la plupart de ce que j'avais écrit sur l'habileté négociatrice de Nicolas Sarkozy, cela fait doûter du sérieux des journalistes qui ont répercutés les informations pré-mâchées par les services de communication de l'Elysée sans aller plus avant dans leur travail journalistique. Sur le fond, cela n'enlève pas la phrase exceptionelle de Juncker qui a salué la volonté de réforme de Sarkozy. Pourtant il n'était quand même pas si difficile pour un journaliste digne de ce nom de lire plus en détail le compte-rendu de la conférence de presse et surtout de confronter les sources avec ce qu'a retenu la presse européenne. Le président est un excellent communiquant, c'est bien connu, c'est pourquoi les médias devraient jouer leur rôle sans à priori. Malheureusement, cela semble être la paresse qui l'emporte et la reprise des communiqués de presse de l'Élysée, comme ceux des entreprises dans un autre domaine que la politique qui sont repris et adaptés par des personnes visiblement pas assez scrupuleuses.
J'en profite donc pour présenter des excuses à Hémicycle que j'avais un peu trop rapidement pris à partie, je le reconnais, alors que son analyse de texte prend une autre tournure aujourd'hui. Sans rancune, je l'espère.

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

Gasper 13/07/2007 00:39

je recommande la lecture de la note de PLS a ce sujet:Apparement, certains journalites ont bien couvert le sujet:http://blog-pl-seguillon.lci.fr/article-163104.html 

Gasper 12/07/2007 22:15

Quel plaisir de vous lire ce soir! J'ajouterai la choses suivantes: les inquiétudes de l'ensemble des ministres Européens avaient été si clairement énoncées, que certains medias numérique avait anticipé le compte rendu officiel pour titrer: Sarkozy peine a convaincre l'Union Européenne.Le lendemain matin, ces titres avaient étè remplacés par ceux que l’on connaît. Que s’est passé entre temps ?