La prestation télévisée du Président

Publié le par Francois MITTERRAND


Il y aurait beaucoup à dire sur la  première prestation télévisuelle de notre nouveau Président de la République. Les français ont visiblement apprécié une performance qui était il faut le reconnaître assez décoiffante.
Avec cette intervention, c'est un nouveau style étatique qui a vu le jour et une conception du pouvoir présidentiel différente. Le Président n'est plus un monarque "glacé et glaçant", c'est un homme plus proche, qui s'exprime de façon simple et répète comme un crédo ce qui avant son élection était son programme et auquel il veut se tenir aujourd'hui.
Sur le fond, l'intervention a traité de tous les sujets délicats du moment, la TVA sociale, la nomination du nouveau gouvernement et trop brièvement, le sommet européen qui s'ouvrait le lendemain. Nicolas Sarkozy se veut convainquant et pédagogue, c'est une excellente chose pour la démocratie.
Pourtant, comme Christophe Barbier, j'ai trouvé que le Président de la République, pour achever de se montrer convainquant, aurait pu prendre, comme lors de son discours suite à son élection, un peu de hauteur de vue. À force de s'engager fortement dans tous les dossiers, il donne l'impression que cette implication - positive pour faire avancer les choses - l'empêche de "dominer la mêlée" et de prendre le recul qui sied à la fonction présidentielle.
Je ne parle pas non plus des erreurs syntaxiques et gramaticales qui ont émaillées son discours. Pour un homme qui vante le travail et veut réinstaurer le mérite dans l'école de la République, il est étrange d'entendre certains accords oubliés par exemple. Comment enseigner la rigueur aux jeunes générations, quand celui qui doit incarner l'effort à la fonction suprême nationale commet de telles erreurs?
C'est mineur sans doute, surtout dans l'État d'urgence dans lequel Jacques Chirac a laissé la France. Pourtant, Nicolas Sarkozy devra apprendre a s'exprimer de façon plus posée tout en gardant simplicité et dynamisme lors de sa prochaine intervention. Tout un programme!

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

Art Goldhammer 24/06/2007 14:01

Pour un point de vue américain, voir http://artgoldhammer.blogspot.com/2007/06/sarkozys-style.html . Et merci pour l'image, que j'ai empruntée pour l'occasion. Notez bien que fais l'accord entre le participe passé et le complément direct qui précède son verbe. Si le président des Français ne respecte pas les règles, l'aide viendra de l'étranger.

copélia 22/06/2007 19:31

Si je m'étais exprimée comme not' Président quans j'étais petite, j'aurais reçu des claques !Quand je pense que ma grand-mère me reprenait quand je pendais mon manteau, par un un " on append son manteau !...et on pend quelqu'un "...et autres  " on ne dit pas c'est de ma faute mais c'est ma faute " .Je préfère ne  pas parler de l'emploi du double sujet " la France elle veut...mais la France veut...O tempora o mores !Bien contente d'avoir élevé mes cinq gremlins à parler convenablement.

tonyrobb 22/06/2007 14:50

Pour info, "sans doute" ne prend pas d'accent circonflexe...

Francois MITTERRAND 22/06/2007 16:48

Merci de l'info :-) Je corrige ça tout de suite!Cordialement!

John 22/06/2007 12:46

Comme l'imposteur anonyme de ce blog venez Adhérer à l'UMP et Devenez acteur du mouvement !Être adhérent de l’UMP, c’est être au coeur d’une formation moderne et démocratique, rassemblant des Françaises et des Français de tous âges, de toutes origines, de toutes conditions.Notre mouvement populaire se construit avec chacun d’entre vous.Imaginons ensemble la France d’après.Merci http://mitterrand.2007.over-blog.com/  !!