Réactions aux commentaires

Publié le par Francois MITTERRAND

Bonjour chers lecteurs,

En déplacement pour des impératifs professionnels ces derniers jours, je me rend compte qu'il y a eu beaucoup d'activités en 72 heures avec plusieurs milliers de visites et une dizaine de commentaires. J'ai du suivre de loin la haine de certains qui a vu le jour et s'est étalée, purulente et pestilentielle. Cette sensation, je l'ai ressentie tant de fois en presque 80 ans sur cette planète. Les rapports humains m'ont toujours apporté, dans ma relation au long cours avec le pouvoir, un mélange d'admiration et de jalousie, mais quelquefois aussi, cette haine qui se nourrit dans une inculture crasse, d'une partie de mes chers concitoyens.
J'ai toujours préféré ignorer les attaques, me réservant parfois le plaisir de petites vengeances assassines dont tout le plaisir venait justement que je prenais mon temps à les préparer.
Pourtant, ma position actuelle étant ce qu'elle est, je n'ai que faire de vengeances quelle qu'elles soient. Je suis serein car mon ambition, celle de vous fournir matière à réflexion, est à la fois grande (quand on voit le niveau de certains), et à ma portée, si je me contentais de vous amener à méditer quelques unes de mes actions passées sur différents sujets et les raisons qui m'ont amenés à prendre telle ou telle décision.

Je vais donc travailler à la rédaction de mon prochain post qui devrait probablement traiter du G8.
Je continuerais donc d'essayer à mon modeste niveau de participer au débat d'idées et de dépasser les généralités répétées ici ou là, pour si possible et en parodiant un célèbre slogan publicitaire, essayer de "penser différemment".

Je continuerais aussi à combattre le sectarisme qui est la rêgle, à gauche comme à droite, et désormais au centre depuis que François Bayrou a abandonné le centrisme "mou" pour la démagogie populiste. Je veux pouvoir dire du bien de qui que ce soit qu'il soit de gauche ou de droite, de sanctionner les discours ou les actes qui méritent de l'être et d'accompagner - sans grand espoir - la reconstruction de la gauche.

Enfin ce blog veut rester un lieu convivial d'échanges d'opinions dans le respect de chacun, un carrefour des cultures et des idées entre personnes voulant changer la France et si possible partageant la même ambition européenne que celle que j'ai portée toute ma vie durant.

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

totor 10/06/2007 15:32

Bon, en gros, exception faite de Sarko, les autres candidats etaient populistes a en juger de leur discours. Par contre pour l'UMP, on attendra les actes pour en juger...Deux poids deux mesures, c'est comme cela qu'on dit, non?

Francois MITTERRAND 10/06/2007 23:00

Bonjour,Il ne me semble pas avoir fait cette analyse?!!Cordialement.

Ambrosia 09/06/2007 00:37

Une fois vous parlez de vos impératifs personnels (ceux du vrai rédacteur du blog)
Puis vous reprenez le masque de Mitterrand deux phrases plus tard.

Dédoublement de personnalité en vue?

Au fait, qui fait la pub d'Apple? Vous devant votre écran, ou vous sous le masque de Mitterrand? Mitterrand faisant de la pub... mouhahaha il est donc vraiment libéral!

Arrêter de signer "Mitterrand" ce blog et assumer votre personnalité réelle? "Just do it".

totor 08/06/2007 17:24

En somme, ne trouve grace a vos yeux que M. Sarkozy et l'UMP!Comme cela au moins c'est clair...Mais en fait de demagogie populiste, je pense que l'on peut tout aussi aisement mettre Bayrou, Fabius que le chef de la majorité actuelle... Cela s'est verifie durant la campagne, et les grands ecarts qu'il devra realiser pour "ne pas nous mentir ni nous trahir" vont le reveler de facon eclatante dans les prochains mois...Monsieur le president, permettez moi de vous dire qu'un observateur aussi avisé que vous pourrait sans nul doute user de son esprit critique comme de sa plume virtuelle avec autant d'ardeur envers la majorité. Elle le merite egalement!

Francois MITTERRAND 08/06/2007 17:32

Bonjour,Je défends M. Sarkozy lorsque les critiques qui sont portées contre lui me semblent injustes. Il s'est quand même, M. Védrine et M. Apathie l'ont démontré ce matin, beaucoup inspiré de moi dans plusieurs domaines, il est normal que je n'y sois pas insensible.Pour autant, je n'hésiterais pas à dénoncer vigoureusement l'application de sa politique, notamment sur les droits de successions, avec laquelle je suis en profond désaccord.C'est me semble-t-il cela, ne pas être sectaire...Dans les rangs du PS, j'ai déjà dit sur qui portaient mes préférences : DSK bien sûr, je ne peux plus citer Kouchner bien qu'il reste pour moi une des "âmes" de la gauche dont elle aura besoin (au moins de mieux analyser qu'elle ne le fait aujourd'hui son attitude) à l'avenir, peut-être Delanoé, s'il est le seul espoir de tourner la page Royal...Cordialement.