Reflexions rapides suite aux commentaires

Publié le par Francois MITTERRAND

Bonjour à tous,

Vous souhaitez me voir commenter les mesures et réformes annoncées par le nouveau Président. Je pense que nous sommes toujours en période électorale et que les cadeaux fiscaux ne sont pour la plupart que des effets d'annonce, certes contestables, mais surtout électoralistes... Le plus choquant à mes yeux, était et reste l'allégement ou la suppression des droits de succession, qui est un pur scandale pour un libéral authentique. Cependant, Nicolas Sarkozy avait annoncé ces réformes, il n'est pas choquant qu'il s'y tienne... En ce qui concerne le bouclier fiscal par contre, je ne suis pas contre l'idée d'une limite à l'imposition, même si on peut discuter sur le 50%.
Ce qui m'importe le plus, ce sont les actes, les faits et gestes de Nicolas Sarkozy et de son équipe et je suis pour le moment globalement satisfait de ce qui s'annonce, surtout en politique étrangère ou Bernard Kouchner est en train de redonner petit à petit sa place à la France, ou en matière de politique européenne, domaine dans lequel la proposition de mini-traité européen prend forme, ce qui est positif étant donné qu'il est encore illusoire d'espérer faire adopter rapidement un projet aussi ambitieux que la Constitution l'était. Les français et les néerlandais l'ont tué, espérons qu'elle renaisse un jour afin d'aller vers ce fédéralisme, ces Etats-Unis d'Europe qu'Hugo avait imaginé, et que Robert, Schumann, Jean Monnet, De Gaulle, Adenauer, Giscard, Schmidt, Helmut Kohl et moi même avons tenté de faire progresser.
C'est triste pour les 18 pays qui souhaitaient aller de l'avant, pourtant il faut à présent relancer le chantier toujours primordial de la construction européenne. Et cela ne peut être fait que par des initiatives concrètes comme ce mini-traité.
D'autre part, en politique intérieure, la réforme du service minimum me semble être le préalable à toute autre réforme sérieuse sur les services publics en général, et notamment l'hôpital, l'éducation et les finances. Les cadeaux fiscaux aux plus riches font partie de la culture de la droite, par contre, elle n'a pas été capable en France de faire les réformes que ses consœurs européennes ont mises en place pour lutter par la seule politique efficace contre le chômage, la flexibilité. Pour autant, quand la gauche augmente les prélèvements obligatoires de façon démesurée, sans que les bénéfices de ces taux ne se fassent sentir, il y a aussi lieu d'être critique...
J'attendrais donc de voir les réformes précises avant de donner mon avis sur l'action du gouvernement, même si j'essaierais de donner des indications sur mes sentiments dans la suite de la campagne des législatives.

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

eliejeannebellamy 01/06/2007 12:30

Bonjour,Pour changer de sujet, j'aimerai connaître le point de vue de FM, et ceux des internautes, concernant les législatives  ?Bien à vous tous.

Gasper 01/06/2007 12:26

Merci pour votre réponse. Elle souligne que mon accusation etait un peu trop fortement formulée. Je trouve rassurant que la modification des statuts soit soumise aux votes des milittants.Je reste neanmoins debutative sur certains points du constat de JPF:- Le leader naturel de l’UMP est Nicolas SARKOZY, une autre personnalité dans le parti ne saurait avoir une légitimité égale à la sienne dans l’UMP.  (????)- La nouvelle direction de l’UMP devra donc être collégiale, aucune personnalité ne pouvant exercer à elle seule les mêmes pouvoirs que le Président sortant. (???)N'est pas là une base de reflexion un peu etrange? Si vous replaciez le nom de Sarkozy par celui de Chirac dans les 2 points mentionnés, ne trouveriez vous pas que la formulation est un peu particuliere? 

Gasper 01/06/2007 11:01

en attendant que les reformes du nouveau gouvernement soient explicitées en detail, j'aimerai avoir votre avis sur le nouveau mode de designation du chef de fil de l'UMP. Apres s'etre batu contre Chirac pour obtenir la nomination du candidat UMP par vote des Millitants, voila que Sarkozy impose une direction collegiale à la tete de l'organisation politique et l'abandon de la designation du candidat de droite par le suffrage des millitants.pas tres democratique tout ça , non?

Francois MITTERRAND 01/06/2007 11:11

Bonjour,Il me semble que rien n'a été décidé jusqu'à présent. Une mission a été confiée à Jean-Pierre Raffarin par le nouveau Président de la République. Vous pouvez donc trouver une réponse à votre question par l'ancien premier ministre à http://www.carnetjpr.com/carnetjpr/En ce qui me concerne, je serais bien évidemment choqué qu'il n'y ait pas de vote, ce qui signifierait une régression démocratique importante, mais cela ne semble pas être le cas pour le moment.Cordialement.

alexandre 31/05/2007 15:51

deux remarques : depuis quand mitterrand est adepte d'une europe fédérale? revoyez l'histoire des évolutions des taux de prélèvements obligatoires, observez ces taux de manière globale, en pourcentage du PIB, et après seulement vous pourrez nous resservir du "la gauche augmente les PO et la droite les baisse"et une observation plus générale sur ce site : j'ai lu attentivement tous vos posts, et je comprends absolument pas ce qui vous a donné l'envie d'attribuer ce discours centriste libéral - social à feu mitterrand... signez de votre nom, mais s'il vous plait laissez miterrand en dehors de ca. sans compter que votre manque de talent littéraire lui fait honte, et si vous ne me croyez pas encore une fois donnez vous quelques heures pour (re)découvrir ces écrits.

Francois MITTERRAND 31/05/2007 18:56

J'ai toujours été partisan d'une Europe fédérale, bien que conscient qu'elle ne se réaliserait pas en un jour...Concernant les taux de prélèvements obligatoires, il est indéniable qu'ils avaient augmentés sous Lionel Jospin jusqu'à environ 44% et que l'augmentation a ensuite été freinée.Mon discours n'est pas centriste, il est clairement à gauche et libéral, mais c'est vrai qu'il n'est pas dans la culture de la gauche française.

gwadaboul 31/05/2007 14:34

Pas de fuite en avant. Vous savez très bien qu'en politique, on n'attend pas que les réformes soient faites pour donner son appréciation.C'est bien avant que l'opposition doit se faire entendre!Nous avons aujourd'hui , des signes forts qui montre les contours de la nouvelle politique qui sera mise en place avec le Président Sarkozy!

Francois MITTERRAND 31/05/2007 18:59

C'est peut-être à cause de cette manie de parler des réformes avant qu'elles ne soit faites qui empêche de réformer la France depuis si longtemps?? Je ne partage pas cette vision des choses. Pour moi, le respect du suffrage universel est primordial et je pense que tout démocrate qui a l'amour de son pays doit souhaiter que le nouveau Président réusisse dans son entreprise de modernisation de la France. Il a reçu l'aval du peuple français pour cela. Le temps de la critique viendra lorsque les premières grosses erreurs seront commises.Cordialement.