Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après le débat....

Publié le par Francois MITTERRAND

 

Bonjour à tous,

Alors que la presse ne désigne pas de vrai gagnant au débat d'hier soir, les français semblent dans un premier sondage avoir trouvé Nicolas Sarkozy plus convainquant. Il est vrai que la forte tension qui a régné hier soir ne favorisait pas l'écoute sereine, mais faisait plus appel au raisonnement partisan. Les supporters de l'une et les afficionados de l'autre ont du en être renforcés, cependant cette rencontre restera comme une preuve que le débat d'idées qui était attendu pour le deuxième tour n'aura pu avoir vraiment lieu.
De par la molesse des présentateurs, et de leurs questions qui ont éludées quelques problèmes fondamentaux (comme le rélève avec dépit Jacques Attali sur son blog), de par la volonté des candidats de ne pas prendre de risque, l'exercice, bien que beaucoup plus dynamique qu'en 1995, n'aura pas tenu ses promesses.
Alors chacun verra ce qu'il veut voir, les uns la passion, les autres la haine chez une Ségolène Royal particulièrement remontée. Et du mépris ou de la sérénité chez celui qui a accusé sa concurrente de "perdre ses nerfs"... Mais rien sur la politique de la France par rapport à l'Inde, l'Afrique ou aux Etats-Unis, rien qui permette de se faire une certaine idée de notre pays, aucun des deux ne survolant véritablement les grands sujets. Espérons que celui qui sera élu apprendra!
L'autre fait du jour, c'est l'annonce par l'invité surprise de ce deuxième tour, François Bayrou, qu'il "ne voterait pas pour Nicolas Sarkozy". Pour quelqu'un qui avait refusé la logique des blocs, il est assez surprenant d'entendre ce discours qui démontre bien sa volonté de faire une OPA sur les restes du Parti Socialiste. Espérons qu'il n'y arrive pas, car il faut bien reconnaître qu'il est seul, ses principaux lieutenants l'ayant abandonnés en route (à l'exception néanmoins d'Anne Marie Comparini et Gilles Artigues, qui ont déclarés vouloir voter blanc... Quelle maturité politique!).

Une saison politique de plus de deux ans va s'achever dimanche, il faut maintenant espérer que celui ou celle qui sera élu(e) continuera d'écouter les personnes qui l'auront menées au pouvoir, et surtout qu'il ou elle ait la force de faire enfin passer les grandes réformes dont notre pays a besoin après 12 ans sous Jacques Chirac. Je le clame, la véritable cible de ce blog est bien mon successeur, ce petit homme qui n'aura su donner un dessein à sa présidence et aura fait de la France un repoussoir pour tant de personnes à travers le monde.

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

guzzo 21/05/2007 15:25

vous n'etes pas al hauteur dans votre pompe tellement votre pensée n'est que faiblement partisane. nous en rions tous
bien a vous

Francois MITTERRAND 21/05/2007 18:46

?Si vous pouviez m'éclairer sur ce que vous avez voulu dire, je vous en saurais gré!Cordialement.

Gustave 11/05/2007 10:55

Tonton,
Si plutôt que de fustiger le voyage de Sarko au pays de chevalliers de Malte nous parlions de ton fils que tu n'as pu empêcher de boursicoter (le mot est faible) en Afrique. Toujours aussi donneur de leçons ce vieux Tonton, toujours aussi manipulateur, toujours aussi hautain du bas de ta tombe.

Francois MITTERRAND 11/05/2007 12:10

Ah, après la haine des gens de gauche, je réveille celle de la vraie droite intolérante.... Quel ravissement!

GREG 06/05/2007 10:48

Monsieur le Président,
Ne croyez-vous pas que la maturité en politique, c'est exprimer ses idées en son propre nom ?

Francois MITTERRAND 06/05/2007 20:09

Bonsoir,J'ai choisi cette méthode originale pour réfuter les idées de l'autre blog. J'exprime mes idées en mon nom propre dans ma vie quotidienne, ce blog marque ma profonde admiration envers François Mitterrand, rien de plus.Cordialement.

Vive Jacques Chirac 04/05/2007 03:04

Cher Usurpateur d'usurpateur,

Je ne reviendrai pas sur la médiocrité de votre blog, qui va de celle de vos billets à son habillage. D'autres semblent l'avoir déjà fait. Et sa fréquentation en est en outre le meilleure preuve.

Sachez que Bayrou ferra perdre votre messie.

Jacques Chirac a eu l'immense, je dis bien l'immense, mérite de réconcilier la France avec certaines des heures les plus sombres de son histoire. Il a par ailleurs préserver la droite française du péril que constituait la congruence idéologique entre la droite républicaine et la droite extrême.

Toutes choses que votre messie a déjà foulé aux pieds.

A bon entendeur, salut !

Francois MITTERRAND 04/05/2007 10:46

Nous verrons ça dimanche... Heureusement l'histoire a déjà jugé, Jacques Chirac sera dans les oubliettes de l'histoire de la 5ème République derrière dans l'ordre : le général De Gaulle, moi-même, Valery Giscard d'Estaing et Georges Pompidou.Salutations.