Le choix de Jacques Séguéla

Publié le par Francois MITTERRAND

L'image “http://www.nouveleconomiste.fr/Portraits/1259-Seguela.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Bonjour à vous lecteurs fidèles,

Ce matin, je partirais bien dans le type d'envolée lyrique qui fait la renommée de mes compétiteurs bloggeurs. Pourtant je sais que ce que vous recherchez ici, ce n'est pas une plume habile, ce sont des idées un peu originales, celles d'un François Mitterrand toujours moderne et pas dogmatique!
Au premier tour, Jacques Séguéla a voté Ségolène Royal, après une longue campagne en sa faveur par le biais de son blog (la prise de l'elysée.com). Pourtant ce matin, mon ancien conseiller a rendu public un choix de deuxième tour qui doit en surprendre plus d'un. Je voulais ici lui apporter mon soutien, face aux attaques qui ne vont pas tarder à pleuvoir sur lui de toute part.
Alors que j'assiste à la tentative d'union avec le centre, caractéristique du "Tout sauf Sarkozy" qui est en train de se mettre en place (comme l'avait expliqué M. Besson d'ailleurs...), je dois avouer que je suis un peu inquiet, pour ne pas dire plus, de ce qui pourrait se passer en cas de victoire de Ségolène Royal. Elle aurait tant à faire vis à vis d'un parti qui est en train d'éclater aux yeux de tous (cf. Emmanuelli, Mélenchon...) et, encore moins que Prodi, ne serait en mesure de diriger une grande coalition hétéroclite allant des communistes aux centristes. Nous serions donc ramenés sous sa présidence - et comme le craint Séguéla - à une sorte d'immobilisme - qui ne serait pas sans rappeler le chiraquisme - à un moment crucial pour la France.
Malgré les évidentes qualités de Mme Royal, on ne peut sous estimer la façon dont elle n'aura jamais trop précisé ses idées, et sera resté dans un flou artistique qui aujourd'hui rend malheureusement le choix de Jacques Séguéla logique. Je pense que plutôt que de le brocarder comme un traître il est temps de souffler sur les ruines du PS et de rassembler si possible autour de Dominique Strauss Kahn toutes les vraies forces progressistes de gauche et centre-gauche de ce pays pour préparer l'alternance de 2012 une fois que les réformes dont la France a tant besoin auront été faites. Sinon, nous laisserons à nos enfants un pays ruiné et leurs yeux pour pleurer le système que tout le monde ... nous enviait!

Publié dans mitterrand.2007

Commenter cet article

bizzdul 17/05/2007 16:15

mdr! trop trop trop drole! un rassemblement autour de DSK !!j'ai mal au ventre a force de rire !!

Francois MITTERRAND 17/05/2007 16:43

C'est le seul avec Fabius a avoir une stature internationale. Laissez les clés du PS à Madame Royal, et vous aurez "d'autres victoires" commes celles du 6 mai (comme elle l'a d'ailleurs promis...)!Cordialement.

ed 11/05/2007 12:14

le style est ridiculement limpide : un mitterant moderne et pas dogmatique, le mot fétiche de tout homme de droite, "dogmatique", puis les réformes dont la france a besoin... quel costume malhabile à vous dissimuler, de quelle stupide maladresse vous faites preuve...

Francois MITTERRAND 11/05/2007 15:19

Que voudrais-je dissimuler???

y 03/05/2007 15:33

Serait-ce que l'Ump cherche à ivaliser avec l'autre blog? C'est raté; enfin, ce n'est pas la même catégorie.Sinon, vous auriez pu faire parler quelu'un de votre camp, mort, absent, fini ou planqué dans la coulisse. Leurs vies sont très romanesques, ça va du roman de gangsters jusqu'au vaudeville très franchouillard. Des noms? Cecilia, par exemple, ou mr Balkany. Ou même Besson, ça louche du côté Shakespeare.

Francois MITTERRAND 03/05/2007 15:40

J'ai certe un penchant pour le volontarisme de M. Sarkozy, je ne suis pas devenu UMP pour autant. Simplement comme Jacques Séguéla l'a justement dit hier, parfois la passion doit être contenue et la raison l'emporter.Cordialement.

gilbert Chabian 03/05/2007 14:01

Monsieur François,
Il me semble utile de rappeler que le rôle d'un président en France, c'est d'abord de diviser le camp adverse, comme vous nous l'avez appris en favorisant le FN (ce n'est pas le cas en Belgique, au système proportionnel : toutes les alliances doivent y être toujours possibles, malgré les critiques échangées).

Il faut une loyauté de majorité, dans une majorité d'alliance complexe. Pourquoi cela serait-il inaccessible aux français ?

Enfin, expliquer pourquoi le PS est affaibli depuis votre disparition serait utile : j'ai le sentiment que le PS français est un parti de petite bourgeoisie d'employés, au contraire de la plupart des PS d'Europe, davantage ouvriéristes (sauf présnece d'un parti communiste... ?). Et quelles seraient les conditions de sa force ou d'une force de centre-gauche ?
Hors de ces questions, les hypothèses et pronostics cherchent plutôt à séduire seulement. Est-ce votre but encore ? "On croira p't-être que je ricane " (Boris Vian)

Francois MITTERRAND 03/05/2007 15:38

Bonjour cher Monsieur,Je ne suis pas sûr de tout comprendre dans votre thèse... Cependant, je ne pense pas qu'on puisse m'accuser d'avoir "favorisé le FN"... Simplement, en cherchant à réduire le PC français, qui pesait 25% des voix dans les années 1970, il s'est produit un phénomène de récupération à l'extrème droite par un populisme teinté de xénophobie. Dans tous les cas, je ne pense pas que toutes les alliances doivent être possibles, une bonne démocratie ayant besoin d'une alternance régulière entre une gauche responsable, qui se préocuppe plus du social et des mœurs, et une droite républicaine qui favorise le progrès économique. L'un ne va pas sans l'autre à mes yeux. J'estime que l'afaiblissement du PS est dû avant tout au fait que c'est le seul parti social-démocrate européen à ne pas avoir véritablement évolué sur les questions économiques, ce qui rend son positionnement désuet. Un vrai parti de centre gauche peut se développer autour de Dominique Strauss Kahn à condition d'arrêter les querelles internes et de se rassembler entre tous les progressistes à une époque ou le PS est devenu un parti de conservateur, on l'a bien vu au moment du référendum Européen...Cordialement.

PH 03/05/2007 13:58

A l'attention du bloggeur :
Bonjour,
Je suis étudiant en première année de sciences politique à l'Université Lumière Lyon 2 et je réalise un mémoire sur l'influence de François Mitterrand dans la campagne présidentielle de 2007. J'aurais aimé vous poser 3 questions, sous couvert d'anonymat. Puis-je vous contacter directement par mail pour vous les poser ?
En vous remerciant d'avance pour votre aide,
PH
 

Francois MITTERRAND 03/05/2007 15:28

Bonjour,Vous pouvez me contacter par email à mitterrand.2007@googlemail.com, je répondrais avec plaisir à vos questions.Bien cordialement.